Skip to Content

Arthur Rimbaud dans ma chambre (Poésie)

29 janvier 2018 • amy

Il y a 2 ans, en cours d’anglais, on devait s’inspirer du poème de GinsbergA supermarket in Califronia, où le narrateur explique rencontrer Whitman et Garcìa Lorca. On devait alors écrire un poème où une personne célebre interagissait avec nous dans un moment du quotidien. J’ai retrouvé ce que j’avais écrit, et aimerai le partager avec vous. Je l’ai aussi traduit en français.

Mon poème original se trouve ici, s’il vous intéresse.

Ma Chambre

Sur le lit, prisonnière de ces quatre murs,
Je suis épuisée et blasée, malade et lasse.
Soudain, je me lève et fais les cents pas.
Je marche, me demande et me murmure:
« Où est ma place ici ? Suis-je en sécurité ? »
Ca me ronge, je suis oppressée et déprimée.
Je m’arme de mon stylo et saigne ma peine
Sur ces sales murs transpirant la morosité.
Le noir et le rouge, la solitude et la haine!

Mais dans cette atmosphère d’inquiétude,
Nait soudainement un sentiment de quiétude.
Il traverse mon corps, mon âme et mes veines,
Et met un terme au temps et à mes peines.

Apparaît alors derrière mon dos,
Fixant mon corps las et fatigué
Arthur Rimbaud.
Suis-je en train de vriller ?
Suis-je en train d’halluciner ?
Je n’en ai aucune idée.
Mais je sais qu’il s’est adressé à moi:
« Dans cette chambre,
Tu es mourrante
Dans cet émoi
Tu n’as pas ta place. »
« Tu deviens dingue » a-t-il ajouté
Avant de s’éclipser dans une fumée
Parfumée d’absinthe et de cendre.
Une dernière fois j’entends sa voix tendre :
« Sois vide et libre comme le vent,
Entre dans le néant
Pour atteindre le pays des merveilles. »

Le temps reprend, et mes brûlures se réveillent.
Mais je ne me laisse pas faire et suis ses conseils,
C’est alors que je m’élance et détruis ces barrières
Qui se brisent en éclat comme une énième bouteille.
Sans regret, ni adieux,
Je brise la routine, l’engrenage
De l’oppression, du stress et de la peur !
J’efface ces foutues marges,
Et troque cette maudite clé
Contre ma liberté !

-Amy Lizzy

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :